Nord-Kivu : situation redevenue calme, mais imprévisible à Rugari (Monusco)

Publicités

 

 

 

Jackson Bagheni

 

Les casques bleus indiens de la Monusco, les autorités militaires et les notables locaux de la région de Rugari ont constaté dimanche 30 janvier que la situation est redevenue calme, mais encore imprévisible dans cette zone, théâtre d’affrontements une semaine plus tôt entre les FARDC et les rebelles du M23.

Les casques bleus indiens de la MONUSCO ayant initié cette rencontre sont déployés à Rugari, depuis le week-end, dans le cadre d’une patrouille de combat visant la protection des civils, particulièrement les personnes déplacées des derniers affrontements, et qui ont trouvé des abris temporaires dans les écoles, près de la paroisse catholique et dans des familles d’accueil à Rugari.

Selon les sources de la force Onusienne, la réunion a permis d’évaluer la situation sécuritaire encore imprévisible autour de Rugari.

Les rapports reçus des autorités locales ont aussi permis de se rendre compte des défis auxquels font face les milliers de déplacés qui sont jusqu’ici sans assistance dans cette zone opérationnelle.

Le chef de groupement de Rugari, qui confirme la reprise par l’armée des collines de Nyesisi, Ngugo et Gikeri, depuis le week-end, indique qu’une autre rencontre est prévue « incessamment » avec le commandement militaire pour étudier les possibilités pour les déplacés de retourner dans leurs villages respectifs.

Laisser un commentaire