Nord-Kivu : Un FARDC tué à Bunagana

Publicités

 

 

 

Rédaction

 

 

Un militaire des Forces Armées de la République Démocratique du Congo a été tué dimanche 12 juin dernier, dans une embuscade tendue par l’ennemi dans les installations de PREMEDIS sur la route qui mène vers Bunagana.

Le major Éric Kiraku Mwisa, officier de sécurité du général-major Cirimwami Peter, commandant secteur Opérationnel Sukola 2 Nord-Kivu qui conduit les opérations sur le terrain, est ce militaire qui a été tué sur le champ d’honneur.

Lors de ces affrontements qui ont eu lieu dimanche 12 juin dernier où les terroristes M23 avaient voulu attaquer Bunagana et ses environs, ont été contraints car les FARDC les ont barrés la route.

« Les Forces Armées de la RDC félicitent, une fois de plus la population du Nord-Kivu en général et celle du territoire de Rutshuru en particulier, pour son courage, sa bravoure, son patriotisme sans égal et sa détermination à barrer la route aux terroristes M23 et à leurs soutiens rwandais », indique le communiqué signé par le général de Brigade, Sylvain Ekenge.

Notons que les FARDC invitent la population à renforcer la vigilance et dénoncer toute présence suspecte aux forces de défense et de sécurité.

Laisser un commentaire