Nord-Kivu : Un moratoire de 10 jours accordé à la MONUSCO pour quitter les territoires de Lubero et Rutshuru

Publicités

 

 

 

Jackson Bagheni

 

 

Un ultimatum de 10 jours est accordé aux éléments casques bleus de la MONUSCO afin de dégager du sol congolais en général et des territoire de Lubero et Rutshuru en particulier.

Cette annonce est contenue dans une déclaration de la société civile des territoires précités, rendue publique ce samedi 06 août 2022.

Dans cette correspondance, la société civile de cette partie de la province du Nord-Kivu, qualifie les bavures commises par cette force onusienne lors de récentes manifestations populaires d’un comportement criminel, à cela s’ajoute son bilan mitigé dans le processus de restauration de la paix dans l’est de la République Démocratique du Congo, pays de Lumumba depuis son existence en RDC.

Cette déclaration a été lue par Kakungu Kayilambika, conjointement avec Daniel Muhindo Sengemoja respectivement président de la société civile du groupement Kanyabayonaga et celui de la commune portant le même nom.

Signalons que dans la ville commerciale de Butembo, les manifestations anti-MONUSCO se poursuivront le lundi de la semaine prochaine, pour dire au revoir aux casques bleus.

Laisser un commentaire