OGEFREM – GOLDEN JIANGSU : le cabinet Bukope et associés exigent réparation et paiement des dommages de 300 millions USD

Publicités

 

 

Dieumerci Diaka

 

 

Le cabinet Bukope et associés dénoncent la suspension illégale, irrégulière et sans motif par l’Office de gestion de fret multimodal « OGEFREM » du contrat le liant à la société chinoise Golden Jiangsu Coast sur instruction du ministre des transports, voies de communication et désenclavement Chérubin Okende.

Alors que l’OGEFREM avait conclu, en date du 23 juillet 2018, avec la société de droit chinoise Golden Jiangsu Coast, sur base d’une dénonciation faite par une autre société tierce, Africa Union Financial Services, au motif que cette société étrangère a violé l’accord le liant à cette dernière au moment où elle avait conclu ledit contrat avec l’OGEFREM.

En effet, Maître Bukope Manjdumba Michaël avocat conseil de Golden Jiangsu Coast regrette que la suspension de ce contrat soit faite sans aucune motivation ou raison valable.

Ce qui n’a pas laissé d’autres choix à la société Golden Jiangsu Coast de saisir la justice pour exiger réparation et paiement des dommages et intérêts de l’ordre de 300 millions des dollars américains face aux préjudices financiers et moraux subis.

Ainsi, ils exigent à l’OGEFREM de rétablir sans délai et sans condition la connexion de la société chinoise Golden Jiangsu Coast au système FERI afin qu’elle poursuive l’exécution de son contrat, faute de quoi leur client se réserve le droit de mener toutes les actions requises pour obtenir justice.

Par ailleurs, le cabinet Bukope et associés demandent à la justice, au tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, de se prononcer en disant le droit, et rien que le droit.

Laisser un commentaire