ONU : Le Ghana, le Kenya et le Gabon ont voté contre la sanction d’embargo d’achat d’armes à la RDC

Publicités

 

 

 

La Rédaction

 

 

Le Conseil de Sécurité des Nations-Unies a prolongé la sanction d’embargo d’achat d’armes à la RDC au cours de sa réunion tenue le 30 juin 2022.

Mais trois pays africains ont manifesté leurs soutiens à la RDC en s’opposant au vote du texte prolongeant cet embargo. Il s’agit notamment, du Ghana, du Kenya et du Gabon.

Membres du Conseil de Sécurité des Nations Unies, la Russie et la Chine se sont également opposés au vote de ce texte.

Le texte prolongeant cet embargo a été rédigé par la France, et voté par la majorité des membres.

Le régime des sanctions imposé à la RDC l’oblige à signaler d’avance toute acquisition d’armes.

Par ailleurs les cinq pays soutenant la RDC, ont dénoncé une résolution qui va à l’encontre de la souveraineté de ce pays.

Tout compte fait, le texte sanctionnant la RDC a recueilli le soutien des dix autres membres du Conseil de Sécurité dont l’Inde, le Mexique, le Brésil et les Emirats arabes unis.

Pour Nicolas de Rivière, ambassadeur français à l’ONU, cette procédure de notification avait été allégée et ne remettait pas en cause l’embargo sur les armes visant les groupes armés actifs en République Démocratique du Congo.

Laisser un commentaire