Ouverture session de Mars au Sénat : Bahati appelle le gouvernement au respect de l’exécution du budget de l’état 2022

Publicités

 

Dieumerci Diaka

 

 

Les sénateurs ont repris le chemin de l’hémicycle du Palais du Peuple ce mardi 15 mars.

Une nouvelle session, la première de l’année en cours présidée par le speaker Modeste Bahati Lukwebo.

Dans son discours, le président du sénat a passé en revue les grandes réalisations de différentes institutions du pays.

De la politique en passant par l’économie, le social, l’environnement, ainsi que la défense et la sécurité, mais aussi la situation politique à l’étranger marquée par les conflits entre la Russie et l’Ukraine.

Sur le plan économique, le professeur Modeste Bahati Lukwebo économiste de son état vigile du respect de l’exécution du budget de l’état a formulé quelques recommandations au gouvernement de la République pour l’exercice 2022.

Pour le président du sénat, le budget ne doit plus être une simple formalité ou un rituel annuel de bonnes intentions sans impact réel sur le quotidien du peuple congolais.

Des efforts fournis dans le secteur de l’éducation par le gouvernement Sama Lukonde pour concrétiser la vision du Chef de l’État ont été salués à juste titre par le président du sénat qui a par la suite recommandé au gouvernement de promouvoir la production locale des biens de première nécessité afin de combattre la spéculation des prix de la part des opérateurs économiques.

Il exhorte le gouvernement à bien communiquer en cette matière car le pays n’est pas à l’abri de l’inflation.

« La RDC importe une grande partie de bien d’équipements et de consommation », a t-il rappelé.

Modeste Bahati Lukwebo a clos son allocution en appelant ses collègues sénateurs à une mobilisation générale pour une production législative plus intense sur les plans qualitatif et quantitatif afin de donner encore à la chambre haute une image nouvelle et positive.

Laisser un commentaire