Pollution de la rivière Kabombo : la tripartite Bazaiba- Antoinette Samba-Fifi Masuaka tranche sur des mesures de protection des populations

Publicités

 

 

Rédaction

 

La Vice-première ministre de l’Environnement et Développement durable Eve Bazaiba a échangé vendredi 18 février 2022 avec la gouverneure a.i. de la province de Lualaba, Fifi Masuka toujours au sujet de la pollution des eaux de la rivière dans certains villages de sa province.

Cette fois-ci,la ministre des mines Antoinette Samba a été associée à la dite réunion au regard de la gravité de la situation qui prévaut actuellement dans les villages environnants de l’entreprise Tenkefungurume mining dont Kabombo victime des activités jugées illicites de cette entreprise d’exploitation minière.

Une autre situation préoccupante est celle des sites Bosse Mining ainsi que celui de kamboya.

Ensemble, les trois personnalités ont tablé sur des mesures urgentes de la protection de cette population partant de la délocalisation à l’indemnisation et la restauration de l’environnement.

D’autres ministres d’autres sectoriels notamment de la santé et des affaires sociales seront associés pour la mise en œuvre de ce train de mesures, car la santé des populations de ces villages affectés est gravement menacée particulièrement à Kabombo où des problèmes cutanés et des cas de décès dont relevés à la suite des substances qui ont polluées ces eaux de rivière.

« Nous sommes revenus recevoir des instructions précises de la vice-Premier ministre par rapport à cette situation de pollution dans notre province. J’étais sur le site à Tenkefungurume Mining à plusieurs reprises, je leur avais promis de porter la situation au niveau national pour des solutions idoines et à ce stade, je viens rassurer notre population de Lualaba que le gouvernement central et nous-mêmes sommes en train de tout faire pour changer la situation et leur assurons que nous allons procéder à la délocalisation des populations et cela se fera dans les normes des lois édictées aussi leur indemnisation », précise Fifi Masuka gouverneure intérimaire de la province de Lualaba.

Laisser un commentaire