RDC : Félix Tshisekedi rappelle aux forces de défense et de sécurité le sens de leur devoir patriotique

Publicités

 

 

La Rédaction

 

 

Le Palais de la nation a abrité, ce jeudi 17 février 2022, la cérémonie d’échanges de vœu entre le président de la République et Commandant suprême des FARDC et de la PNC, Félix-Antoine Tshisekedi, et les forces de défense et de sécurité nationale. Les officiers supérieurs et subalternes, les sous-officiers des FARDC et de la PNC, les corps de Gardes nationaux et du Service national, tous valablement représentés, ont pris part à cette brève cérémonie essentiellement marquée par l’intervention du chef de l’Etat. Une intervention qui s’est muée, par la force des choses, en une causerie morale au regard du contexte sécuritaire actuel.

Dès l’entame de son message, le président de la République, a sollicité de l’assistance, l’observation d’un moment de recueillement en mémoire des soldats tombés au front tout en présentant ses condoléances les plus attristées à leurs familles respectives. Il a remercié les vaillants militaires des FARDC pour la bravoure dont ils ont fait montre tout au long de l’année 2021, tout en considérant les pertes ainsi que les désastres enregistrées comme inhérentes à toute opération militaire.

Le Commandant suprême des FARDC et de la PNC a exhorté les militaires au front à plus de courage et d’abnégation. Il a réitéré son engagement à ne ménager aucun effort pour améliorer, tant soit peu, les conditions de travail des militaires afin de booster leur rendement pour le bien du peuple congolais. Il a rappelé aux uns et aux autres, le noble devoir de défendre la Patrie et, en retour, a-t-il dit, « la Patrie a l’obligation de tout mettre en œuvre pour vous mettre à l‘aise ainsi que vos familles respectives afin que votre travail soit exemplaire ».

Lutter contre les antivaleurs

Le Chef d’Etat a encouragé les FARDC à lutter contre les antivaleurs qui minent l’armée entrainant l’affaiblissement de son rendement alors qu’elle est mieux cotée à l’extérieur. Il a exhorté les soldats congolais à combattre les antivaleurs, à se dévouer pour la Patrie, à se départir des mauvaises pensées pour ne se concentrer que sur le devoir qu’impose leur noble mission.

Même interpellation à l’endroit de la police dont les unités sont astreintes au devoir de servir la Patrie en étant tout aussi exemplaires notamment dans la lutte contre les embouteillages qui paralysent le trafic routier dans les grandes agglomérations avec un effet d’entrainement sur l’économie du pays. Aux corps des parcs nationaux, le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, n’a pas manqué d’exprimer toute son admiration devant les sacrifices consentis, parfois au prix de leur vie, pour la protection de la faune et de la flore qui font la fierté de la RDC.

Enfin, le Garant de la nation s’est dit très fier du Service National pour le travail abattu et a fait part de sa disponibilité à répondre à ses besoins ainsi qu’à ses préoccupations en vue d’un accompagnement efficient à l’action amorcée notamment dans la transformation et la réinsertion sociale des fameux « Kulunas ».

Haro sur les officiers véreux !

Relevant plusieurs cas d’indiscipline constatés à tous les niveaux de commandement dans l’armée et la police, lesquels ont contribué, d’une manière ou d’une autre, à certains échecs connus sur le terrain (mauvaise gestion des fonds et détournement du matériel mis à la disposition des commandants d’unités à tous les échelons), le Chef de l’Etat a qualifié un tel agissement de trahison vis-à-vis de la République.

« Nous serons davantage plus sévères vis-à-vis de tous ceux qui s’adonneront à ce genre de pratiques », a-t-il indiqué tout en rappelant le caractère apolitique qui devrait dorénavant animer tous ceux qui œuvrent sous le drapeau. Devoir de réserve oblige !

Laisser un commentaire