RDC/Football : Serge Nkonde reproché par la CAF de s’ingérer dans les affaires de la FECOFA !   

Publicités

Glody Luedi

 

 

La Confédération Africaine de Football (CAF) via son Secrétaire général, Véron Mosengwo-Omba, a transmis une correspondance à Serge Nkonde, ministre des Sports, pour le mettre en garde face à l’ingérence de son ministère dans les affaires de la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA).

Dans sa lettre du 12 mars, il reproche au ministre des Sports des interférences dans la « gestion de certaines affaires », liées à l’équipe nationale de la RDC.

Voici ci-dessous la lettre de la CAF à Serge Nkonde :

« Vous n’êtes pas sans savoir que les règlementations FIFA et CAF prévoient et imposent toute deux, le respect de l’autonomie de nos Associations membres. Autrement dit, les organes valablement élus des Associations Membres de la FIFA et de la CAF doivent pouvoir gérer les affaires de l’association sans interférence de la part de tiers, quels qu’ils soient (Art. 19 des Statuts de la FIFA). Cette autonomie se matérialise notamment dans le fait que la gestion des équipes nationales de football, le recrutement et la gestion du staff technique, de l’organisation des activités de l’équipe, des droits d’image afférents à l’équipe (sponsoring), l’inscription aux différentes compétitions des instances faîtières CAF et FIFA est de la compétence exclusive de l’association Membre concernée. Lors de mon dernier passage à Kinshasa, pour la finale du Championnat Scolaire Africain, j’ai appris de diverses sources que votre ministère interférerait dans la gestion de certaines affaires courantes de la FECOFA. Même si nous encourageons la collaboration entre la FECOFA, les autorités gouvernementales de la RDC et les plus hautes instances du football, nous nous devons d’être attentifs au respect de notre organisation et de ses statuts.

Pour ce faire, la CAF souhaite s’assurer que le Ministère des Sports et Loisirs, Serge Nkonde de la RDC s’abstient et s’abstiendra de toute action dans le domaine du football relevant des prérogatives de la FECOFA et susceptible d’être considérée comme une interférence dans sa gestion courante.

Il convient de préciser que l’autonomie accordée à la FECOFA ne la préserve pas de tout contrôle. De même que la FIFA peut contrôler l’utilisation des fonds qu’elle octroie, votre ministère peut auditer la FECOFA pour la part des fonds que le Gouvernement de la RDC lui octroie pour le football», a mentionné le secrétaire de la CAF.

Laisser un commentaire