RDC : Irène Esambo s’active pour la fixation du cadre et structures organiques de l’administration des personnes vivant avec handicap

Publicités

 

 

 

Sarah Bukasa

 

 

 

Sous le haut patronage du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le ministère délégué en charge des personnes vivant avec handicap, en collaboration avec ceux de la Fonction publique et des Affaires sociales a lancé, à Matadi au Kongo Central, les travaux de l’Atelier de fixation du cadre et structures organiques de l’administration des personnes vivant avec handicap et autres personnes vulnérables.

En présence des experts de ces deux ministères, de la secrétaire générale à la fonction publique ainsi du représentant du ministre provincial des affaires sociales du Congo central, Irène Esambo Diata, ministre déléguée en charge des PVH-APV, a d’entrer de jeu remercié le président de la République qui a d’abord permis la mise en place du ministère en charge des personnes vivant avec handicap mais aussi la promulgation de la loi organique portant portant promotion et protection des droits des PVH-APV. Elle a ensuite remercié les autorités provinciales pour la synergie et la collaboration avec le pouvoir central. Et ce, avant d’annoncer l’ouverture des travaux qui aboutiront à la mise en place du secrétariat général de ce ministère.

« Nous avons l’obligation maintenant d’avoir un cadre organique qui nous aide à porter toute la réforme que la loi entraîne avec elle. Je suis heureuse parce que je suis avec les experts de tous les domaines notamment ceux de la fonction publique, des affaires sociales ainsi de mon cabinet. C’est pour qu’ensemble, nous pouvons mettre nos énergies et intelligence autour de la table pour faire sortir ce cadre qui doit apporter cette réforme. Une réforme de fond qui doit nous donner une autre vision par rapport à la donne handicap, un cadre qui amènera le changement des mentalités, des attitudes et des actions », a déclaré la ministre Irène Esambo Diata.

Faisant d’une pierre deux coups, la patronne des PVH-APV a présenté ses civilités au gouverneur du Kongo Central, Guy Bandu à qui il a remis une copie de la loi organique portant promotion et protection des droits des personnes vivant avec handicap. Et ce, pour que l’autorité provinciale, la matérialise dans sa province.

Avant de lancer officiellement les travaux, la ministre en charge des PVH-APV a appelé les experts à travailler pour mettre en place une administration de réponse et non celle de longues procédures au détriment du service. Et ce, pour que l’inclusion sociale devienne une effectivité.

Notez que les experts qui ont souligné de ménager aucun effort pour l’aboutissement heureux de ces assises, ont promis à la ministre, à l’issue de ces assises, de produire un projet du cadre et structures organiques, le projet d’arrêté d’agrément provisoire ainsi qu’un référentiel d’emploi.

Laisser un commentaire