RDC : « J’en étais convaincu car les faits pour lesquels Vital Kamerhe était poursuivi, ne pouvaient pas être établis en bon droit » (Baudouin Mayo)

Publicités

 

 

 

Dieumerci Diaka

 

 

Vital Kamerhe, ancien directeur de cabinet du chef de l’État Félix Tshisekedi est acquitté en appel.

Pour Baudouin Mayo, ancien secrétaire général de l’Union nationale congolaise (UNC) et ancien ministre du Budget, l’acquittement de Vital Kamerhe était prévisible.

« 20 ans, 13 ans puis acquittement pur et simple. J’en étais convaincu car les faits pour lesquels Vital Kamerhe était poursuivi, ne pouvaient pas être établis en bon droit. Immense épreuve de foi. Vive l’État de droit, bravo à la Justice congolaise », a écrit sur son compte twitter.

Rappelons que le Tribunal de Grande instance de Gombe avait condamné dans cette affaire, le 20 juin 2020, Vital Kamerhe et Samih Jammal à 20 ans, Jeannot Muhima à 2 ans de prison.

Ces peines ont été revues à la baisse au second degré et Kamerhe avait écopé de 13 ans, Jammal de 6 ans de prison et Muhima d’une année de prison.

Laisser un commentaire