RDC : La Cour militaire se prononce ce mardi sur la demande de liberté provisoire de François Beya

Publicités

 

 

 

Rédaction

 

 

La Cour militaire va se prononcer ce mardi 16 août sur la demande de liberté provisoire de François Beya, ancien conseiller spécial du chef de l’État en matière de sécurité.

L’équipe médicale devra alors expliciter les termes techniques repris dans le rapport.

La défense et la famille de François Beya accusent le ministère public d’organiser des manœuvres « dilatoires » mettant en péril, la vie de cet ancien proche de Félix Tshisekedi.

Pour rappel, c’est depuis février de l’année en cours que François Beya est aux arrêts. Il est accusé au côté de certains policiers et militaires pour complot contre le chef de l’État, offense au chef de l’État, incitation des militaires à commettre des actes contraires à la discipline et violation des consignes.

Laisser un commentaire