RDC : la route Ituri – Ouganda en baisse de trafic suite aux attaques de Codeco

Publicités

 

 

Jackson Bagheni

 

 

 

La milice Codeco a intensifié depuis un mois ses attaques armées sur le tronçon Bunia-Mahagi-Paidha vers l’Ouganda, ont dénoncé Mercredi 24 février certains usagers de ce tronçon dont les chauffeurs.

Ces attaques récurrentes affectent sensiblement le trafic sur ce tronçon routier.

D’après les témoignages, seuls cinq véhicules fréquentent actuellement cet axe par jour, contre plus de vingt-cinq avant les conflits armés dans le territoire de Djugu.

Ils demandent au gouvernement de renforcer la sécurité sur cette route, qui permet de ravitailler la province en produits de première nécessité en provenance de pays voisins.

Le week-end dernier, ces assaillants ont tué un chauffeur et pris en otage une femme et son enfant de six mois.

Ces derniers ont été relâchés lundi 21 février, grâce à l’implication de certains notables, qui ont négocié leur libération.

Le même jour, les miliciens ont tiré plusieurs coups de balles sur un véhicule sans faire de victimes et les passagers ont été dépouillés de leurs biens.

Conséquences : de nombreux passagers craignent de s’engager sur cette route. Ils demandent au gouvernement de la RDC de mettre tout en œuvre pour rétablir la paix en Ituri en vue de faciliter le trafic sur cette route d’intérêt régional.

Le porte-parole de l’armée en Ituri, lieutenant Jules Ngongo, indique qu’il s’agit de cas isolés d’attaques de miliciens qui luttent pour leur survie. Selon lui, les Fardc ont déjà pris des dispositions pour renforcer la sécurité sur cette route.

Laisser un commentaire