RDC : Matata Ponyo saisit de nouveau Félix Tshisekedi pour la cessation de violation de ses droits fondamentaux

Publicités

 

 

La Rédaction

 

 

L’ancien premier ministre de la RDC, Augustin Matata Ponyo, a saisi de nouveau par écrit, jeudi 14 avril dernier, le Président de la République Félix Tshisekedi en sa qualité de magistrat suprême et garant des lois du pays pour solliciter la cessation continue de la violation de ses droits fondamentaux.

« Point n’est besoin de rappeler avec regret la manière irrégulière et brutale qui a conduit le bureau du Sénat à lever mes immunités et à autoriser au Procureur Général près la Cour Constitution, d’initier des poursuites dans le cadre du dossier sur les biens zaïrianisés. Ce dernier a même conduit à ma mise en résidence surveillée pendant vingt-quatre heures en juillet 2021. À cet effet, pour avoir constaté qu’il n’y avait pas des preuves des allégations de détournement, le Procureur Général m’avait même présenté ses excuses et avait promis de classer ledit dossier sans suite « , a-t-il rappelé au Chef de l’État Félix Tshisekedi par écrit.

Au terme de sa lettre envoyée au Président de la République, Matata Ponyo veut obtenir la cassation desdites violations.

Par ailleurs, il réitère sa requête en sa qualité du sénateur et veut jouir pleinement de ses libérés fondamentaux.

Pour rappel, Matata Ponyo a été interdit de quitter Kinshasa pour Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga, pour l’enterrement de sa jeune sœur Rose Matata, décédée depuis le 16 février dernier.

Laisser un commentaire