RDC/Réconciliation inter Katangais : « C’est une incise dangereuse pour l’unité nationale » (Constant Mutamba)

Publicités

 

 

Kasco Kasonga

 

 

Le président national du parti Nouvelle Génération pour l’Émergence du Congo (NOGEC), Constant Mutamba a via un tweet fait ce mercredi 18 mai, qualifié l’initiative de la réconciliation inter Katangais d’incise dangereuse pour l’unité nationale.

Pour lui, l’État doit décourager ces genres «sécessionnistes».

« Réconciliation inter Katangais est une incise dangereuse pour l’unité nationale. L’État doit décourager ce genre d’initiatives sécessionnistes », a t-il dans son tweet.

Et de s’interroger : « Imaginons que les autres anciennes provinces fassent pareil, que restera t-il encore du Congo ? ».

Selon le président national de NOGEC, ce n’est pas possible qu’un ministre national puisse prendre part à cette initiative, qu’il juge « ségrégationniste ».

À noter que le forum sur la réconciliation des leaders Katangais avait débuté mardi dernier et prendra fin le jeudi 19 mai prochain, avec comme objectif d’aboutir à l’unité des fils et filles de l’espace Katanga.

Soulignons que Moïse Katumbi chapwe, dernier gouverneur du Katanga avant son démembrement, la députée Jaynet Kabila, soeur à l’ancien président de la République Joseph Kabila, y ont pris part

Pour rappel, les ministres nationaux tels que Christian Muando, Serge Nkonde Chembo, Augustin Kibassa, les élus nationaux dont Nanou Memba Ebenga, Fofo Konzi et Augustin Kahozi Malisawa sont aussi présents de même que les notables de la région du Katanga dont Jean-Claude Muyambo, des associations socioculturelles, des mouvements des jeunes et des femmes.

Laisser un commentaire