RDC : Sama Lukonde donne le go pour le 3e Forum sur le développement rural en Afrique (FDRA)

Publicités

 

La Rédaction

 

 

Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a déclaré ouvert ce lundi 10 janvier 2022 à l’hôtel du Fleuve dans la commune de la Gombe à Kinshasa, le 3ème Forum pour le Développement rural en Afrique (FDRA).

Placée sous le haut patronage du président de la République et président en exercice de l’Union africaine, cette troisième édition du FDRA et organisé par l’Agence de Développement de l’Union africaine (AUDA-NEPAD) en collaboration avec des partenaires, avec pour thème central :  » La planification décentralisée de la transformation rurale par la capitalisation des expériences ».

Le Forum connaît la participation des ministres sectoriels des quelques pays membres, des experts, des acteurs de la société civile, des partenaires techniques et financiers au développement ainsi que des autorités locales. Il a pour objectif d’identifier les pratiques évolutives en matière de planification de la transformation rurale, de partager les leçons apprises sur la coopération sud-sud, les approches multifactorielles et intersectorielles de la transformation rurale et approuver le document intitulé « Stratégie opérationnel de mise en œuvre du Plan directeur du développement rural en Afrique.

Dans son discours d’ouverture, Jean-Michel Sama Lukonde a commencé par saluer le leadership du président de la République, qui a fait inscrire la question du développement rural au centre de l’action gouvernementale.

« C’est un honneur pour mon gouvernement d’accueillir ici à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, le 3e forum africain sur le développement rural. Le développement socioéconomique du monde rural est au cœur de l’action de mon gouvernement pour combattre aussi bien l’extrême pauvreté que l’exclusion sociale en RDC, en particulier, et dans les zones rurales africaines, en général. Je me fais l’honneur de saluer le leadership de son Excellence Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo, président de la République, que j’ai l’honneur de représenter ce jour, qui nous a recommandé d’inscrire dans le programme du gouvernement 2021-2023, les actions ci-après : la promotion des activités génératrices des revenus dans le milieu rural et périurbain pour combattre la vulnérabilité, la promotion des associations et coopératives des femmes maraîchères, des éleveurs et des pêcheurs, et ce, par le canal du renforcement des capacités des acteurs du secteur, etc », a déclaré le chef du gouvernement congolais.

Pour le Premier ministre, le secteur du développement rural en République démocratique du Congo est considéré comme étant un des secteurs porteurs de la croissance et du développement en général. Raison pour laquelle il a sollicité l’accompagnement de tous les partenaires surtout en cette période de crise sanitaire due à la Covid-19.

« L’ambition de mon gouvernement est de régulariser le rôle productif du monde rural axé sur l’accompagnement et le renforcement des petits exploitants et la promotion des secteurs privés tout en rassurant la protection des ressources naturelles du pays. Toutefois, en cette période de crise financière, économique, et sanitaire due à la pandémie à Covid-19, l’assistance des organisations de l’Union africaine, notamment du NEPAD, est salutaire pour appuyer la planification décentralisée de la transformation rurale par la capitalisation des expériences et de la mise en œuvre d’une stratégie opérationnelle du Plan directeur du développement rural en Afrique », a-t-il renchéri.

Par ailleurs, le chef du gouvernement congolais a souhaité voir cette troisième édition du FDRA déboucher sur des pertinentes résolutions.

« A travers l’organisation de ce troisième forum, j’encourage toutes les parties prenantes à examiner comment les politiques d’investissement et de partenariat devraient être articulées autour de l’objectif fondamental afin d’assurer un programme intégré de développement rural sur le continent. Ainsi, le Plan directeur du développement rural en Afrique servira à la fois de cadre stratégique d’orientation et de référence qui sera une obligation pour l’ensemble des acteurs du monde rural », a-t-il souligné.

Les travaux qui sont ouverts ce lundi 10 janvier prendront fin mercredi 12 janvier 2022.

Laisser un commentaire