RDC : Voici les mesures préconisées par Chérubin Okende pour assurer la fluidité dans la circulation routière à Kinshasa

Publicités

 

 

Rédaction

 

 

Au cours de la réunion du conseil des ministres tenue vendredi 13 mai dernier, le ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement a préconisé une série des mesures pour palier aux difficultés de la mobilité et assurer la fluidité dans la circulation routière à Kinshasa.

Il a proposé des mesures suivantes :

– le désengorgement des 22 points noirs de trafic identifiés à travers la ville ;

– l’aménagement des carrefours, espace de stationnement et signalisation routière ;

– la régularisation et l’inspection de la circulation notamment en modernisant le registre des véhicules par l’enregistrement électronique, en produisant de nouveaux permis de conduire avec puce et en équipant la police des portiques mobiles et terminaux ;

– la coordination de la prévention et la sécurité routière ;

– la relance du train urbain de Kinshasa dans les différents tronçons ;

– l’encadrement des phénomènes motos-taxi et ses corollaires ;

– le soutien des projets innovants tels que les téléphériques ou métro aériens, le transport urbain sur le fleuve de Kinshasa à Maluku et la construction de Tramway.

Selon Chérubin Okende, ces mesures doivent être accompagnées d’un travail de sensibilisation pour s’assurer du respect du code de la route et des agents de l’ordre commis à la régulation de circulation routière.

Pour rappel, la ville de Kinshasa est à ces jours victimes des embouteillages.

Laisser un commentaire