Rupture des relations RDC-Rwanda : Constant Mutamba brandit les conversations whatsapp et accuse Vincent Karega de le menacer des morts

Publicités

 

 

 

Rédaction

 

 

Depuis la résurgence des attaques rebelles de M23 sur le sol congolais, les autorités congolaises ont répliqué de diverses manières jusqu’à désavouer le Rwanda, accusé de soutenir ce groupe armé.

Constant Mutamba, président national de NOGEC, a à travers un tweet publié samedi 04 juin, brandi des conversations whatsapp qu’il avait eu avec l’ambassadeur de Rwanda en RDC, Vincent Karega.

Dans ces conversations, l’on peut clairement lire la désolation auprès de ce diplomate rwandais.

« Bonjour. Vous n’avez plus besoin de marcher. Votre gouvernement vous a écouté, je fais mes valises tranquillement. Merci beaucoup. Nous nous verrons sous d’autres horizons et contexte », lit-on.

Et de poursuivre : « Bonjour. Sans arguments cernés ni rationale solide, vous avez mené un acte politique de haine et dénigrement à ma nation. Marcher ou me chasser de votre Kinshasa là n’est pas grave. Mais détruire avec haine nos plus grands symboles est un acte poignant et choquant. Si c’est ça votre stratégie de montée politique très bien. Cette méchanceté ne passera pas inaperçue pendant longtemps. C’est une abomination, une malédiction ».

Face à ces messages, contacté par la rédaction de challengeinfo.net, Constant Mutamba annonce qu’il va porter plainte contre Vincent Karega pour menaces de mort.

Pour rappel, le gouvernement congolais par le canal du ministre de l’environnement Ève Bazaïba, avait pu échanger avec cet ambassadeur pour lui exprimer leur désapprobation face à l’insécurité persistante de l’est de la RDC.

Laisser un commentaire