Sécurité : les armées ougandaise et congolaise passent à l’offensive contre les ADF

Publicités

 

La rédaction

 

En complicité avec l’armée congolaise, l’armée ougandaise a, à travers le porte-parole de l’UPDF et du ministère ougandais de la Défense et des anciens combattants annoncé avoir débuté ce mardi 30 novembre l’opération de traque des ADF à l’Est de la RDC.

« Ce matin, nous avons lancé des frappes aériennes et d’artillerie conjointes contre les camps des ADF avec nos alliés congolais », a déclaré le ministre de la Défense de l’Ouganda sur Twitter.

Serait-elle la solution tant entendu pour mettre fin à cette rébellion qui aurait durée des décennies ? En tout cas, c’est celle là, la grande préoccupation de plus d’un observateur.

Patrick Muyaya ministre de la Communication et des médias et porte-parole du gouvernement de la RDC a également confirmé l’information.

« Comme annoncé, les actions ciblées et concertées avec l’armée ougandaise ont démarré aujourd’hui avec des frappes aériennes et des tirs d’artillerie à partir de l’Ouganda sur les positions des terroristes ».

Rappelons cependant que lors de son point de presse co-animé avec les porte-paroles des FARDC et de la PNC pour dissiper tout malentendu autour de cette coopération militaire, Patrick Muyaya avait promis d’informer sur l’évolution de la situation qui tient en haleine les esprits des Congolais au quotidien. Car selon Patrick Muyaya les ADF constituent des enemis communs avec le Burundi.

En toute cause, le feu Maréchal Mobutu, ne disait-il pas ?  » Pour l’unité du pays, même s’il faut signer un pacte avec le diable, je le ferai ». En tout cas, c’est ce que partage une opinion. La paix étant l’une des préoccupations du peuple Congolais, la coopération entre le Burundi et la RDC, reste à ce jour l’une des solutions palpables que le président de la République Félix Tshisekedi, à travers ce gouvernement dit des « Warriors » ait trouvé en ce jour.

Laisser un commentaire