Situation sécuritaire au Nord-Kivu : DYPRO de Constant Mutamba appelle à une mobilisation populaire contre l’intensification des attaques des groupes armés

Publicités

 

 

 

La rédaction

 

 

Dans une déclaration faite ce jeudi 26 mai, dont une copie est parvenue à la rédaction de challengeinfo.net, la Dynamique Progressiste Révolutionnaire (DYPRO) parti de l’opposition républicaine, fait savoir que le silence complice du Rwanda face à la campagne guerrière des terroristes partis de son territoire contre la RDC trahit et brise toutes ententes, accords et mécanismes qui lient les deux pays.

Ce parti cher à Constant Mutamba se tient résolument derrière les institutions de la RDC pour mettre fin au désastre à l’Est du pays.

Voici par ailleurs l’intégralité de cette déclaration :

1. la DYPRO mesure avec responsabilité, patriotisme et colère l’agression armée imposée à la République Démocratique du Congo par des forces négatives du M23 lourdement soutenues par les forces de défense du Rwanda clairement identifiées notamment par les habitants de Kibumba dans les territoires de Nyiragongo et de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu.

2. la DYPRO félicite les forces armées de la RDC pour leur capacité patriotique de résistance face à l’ennemi et leur professionnalisme qui permet à notre pays de reprendre jour après jour l’effectivité du contrôle de l’ensemble du territoire national, dans les limites strictes de ses frontières notamment avec la République du Rwanda.

3. la DYPRO compatit douloureusement avec nos populations du Nord-Kivu et de l’Ituri dans cette nouvelle escalade très regrettable de la violence lui imposée par les ennemis de la paix et lui assure tout son soutien pendant ces durs moments de souffrance et de déplacement forcé.

4. la DYPRO invite le gouvernement de la République à arrêter des mesures qui s’imposent afin de:

– faire stopper cette avalanche de guerre dans notre pays par tous les moyens : militaire, politique et diplomatique.

– Réévaluer nos rapports de coopération avec le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi et en tirer toutes les conséquences.

– Mobiliser tous les pays amis en soutien aux FARDC afin de faire loyalement face à la menace de déstabilisation et de balkanisation du pays.

Signalons que cette déclaration intervient au moment où les affrontements sont signalés à Kibumba dans les territoires de Nyiragongo et Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu.

Les habitants de ce coin du pays sont dans une énorme crise, malgré l’état de siège instauré il y a quelques mois par le président de la République.

Laisser un commentaire