Situation sécuritaire dans l’est de la RDC : L’ECiDé de Fayulu dans les rues de Kinshasa ce vendredi

Publicités

 

 

 

Lydie Bibomba

 

 

En colère contre la guerre entre la RDC et le Rwanda, le parti politique cher à l’opposant Martin Fayulu Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECiDé) a tenu une conférence de presse mardi 31 mai dernier, dans la soirée au siège national de son parti politique pour réagir sur la situation sécuritaire qui se vit actuellement dans la partie est de la RDC.

L’occasion faisant le larron, l’ECiDé en a profité pour annoncer une marche pacifique le vendredi 03 prochain, dans les rues de la ville de Kinshasa.

Cette marche voulue pacifique est un moyen d’expression pour le parti politique cher à Martin Fayulu d’exiger la paix dans l’Est du pays.

 »Concernant cette situation sécuritaire, le Rwanda dit que c’est un problème entre les congolais eux mêmes et alors qu’est ce que son armée vient faire dans cette affaire. Les experts ont démontré qu’il en est pour quelque chose, les FARDC l’ont aussi démontré. Nous congolais nous devons prendre nos responsabilités parce qu’aujourd’hui, tous les autres pays du monde se développent, y compris certains pays africains », a dit Martin fayulu, président national de l’ECiDé.

Avant d’ajouter :  »Congolais ! Nous devons réagir et la communauté internationale représentée par le conseil des Nations Unies doit prendre en compte l’insécurité causée par le pays voisin et doit nous dire comment pense t-elle résoudre cette affaire ».

Martin Fayulu a par la même occasion, fait appel à quelques présidents africains concernant cette même situation et a invité tous les concitoyens de la diaspora de se lever en organisant aussi les marches pacifiques pour exprimer le désaccord avec le Rwanda, qui agresse le pays depuis plusieurs années.

« Déstabiliser le Congo, c’est déstabiliser l’Afrique et déstabiliser l’Afrique c’est déstabiliser le monde. Alors, cette situation risque de toucher tous les quatres coins du monde' », ajoute t-il.

Pour conclure, le président national de l’ECiDé demande à la communauté internationale de se déployer d’une manière ou d’une autre pour régler la question concernant le Congo.

Laisser un commentaire