Soutien aux actions du chef de l’État : Samy Adubango prend langue avec la plateforme des associations congolaises de France

Publicités

 

 

Rédaction

 

 

La délégation de la plateforme des associations congolaises de France conduite par son président Jean Mulumba Butshie Mutuakashala, a été reçue, le lundi 18 avril 2022, par le Vice-ministre congolais des Affaires Étrangères Samy Adubango Awotho.

 

Dans son cabinet de travail, le numéro 2 de la diplomatie congolaise a utilement conféré avec ses hôtes qui l’ont trouvé réceptif et sensible à leurs préoccupations légitimes.

 

« Je suis le Président de la plateforme des associations congolaises de France (PACOF), une structure créée en 2003 et qui oeuvre pour la structuration des congolais de l’étranger, mais aussi pour contribuer au développement de la RDC, notre pays. Et là, nous sommes venus voir le VPM, d’abord pour lui présenter nos civilités, et surtout pour lui présenter nos actions parmi lesquelles, il y a le séminaire international et pédagogique que nous venons d’organiser du 04 au 09 avril dernier dans la salle diplomatique du ministère des affaires étrangères; mais aussi pour lui présenter les actes et résolutions, qui ont été élaborés par les participants au premier symposium qui a eu lieu en France, le 19 juin 2021 », a confié à la presse M. Jean Mulumba Butshie.

 

Faisant cette restitution au nom de la délégation du PACOFdont il est président en fonction, il a exprimé en revanche, son immense satisfecit quant à l’attitude accueillante et réceptive du Vice-ministre Samy Adubango.

 

« Nous avons trouvé auprès du vice-ministre l’écoute. C’était surtout pour faire le plaidoyer, parce qu’en tant qu’élaborateurs d’idées, le Pacof, au travers ce document dédicacé au vice Ministre, c’est le condensé de la réflexion de nos propositions concrètes, pour soutenir la vision du chef de l’Etat. Ce sont des documents que nous avons élaboré sur fonds propres et même quand nous sommes venus organiser le séminaire international, c’était sur fonds propres. Là, nous avons présenté nos doléances, parce que nous n’avons pas été soutenus assez, de notre point de vue. Et le vice-ministre était très sensible à nos doléances. Nous lui avons demandé la vulgarisation de ce document, c’est de l’expertise et nous offrons ça au pays. La moindre des choses c’est que ce document atterrisse sur la table de chaque ministre, vice Ministre, PDG, les pasteurs etc », a ajouté Jean Mulumba Butshie Mutuakashala.

 

Au service de la RD Congo, au travers leur engagement citoyen, la plateforme des associations congolaises de France estime, dans cette optique, que c’est du devoir patriotique, d’apporter impérativement quelque chose au pays.

Laisser un commentaire