Tripartite MONUSCO-UPDF-FARDC : vers une fin des groupes armés ?

Publicités

 

Dieumerci Diaka

 

 

Cette rencontre tripartite qui a connu la présence des responsables des troupes militaires de la MONUSCO, de UPDF et des FARDC, notamment le général-major Camille Bombele, coordonnateur des opérations conjointes FARDC-UPDF, Ngcobo, commandant de la Force onusienne et Kayanja Muhanga de l’UPDF, accompagnés de leurs membres d’états-majors.

Les responsables des forces engagées dans les opérations militaires dans la région de Beni se sont réunis le samedi 22 janvier à Kamango, le chef-lieu de la chefferie de Watalinga dans le territoire de Beni pour statuer sur la responsabilité de chaque armée afin de bien évoluer avec les opérations contre tous les groupes armés dans la région dont les ADF.

L’échange a tourné autour de la responsabilité de chaque partie engagée dans les opérations de traque contre tous les groupes armés encore actifs dans la région de Beni notamment les ADF.

Pour le général Kayanja Muhanga des forces d’UPDF, c’est pour la toute première fois que son armée travaille en partenariat avec la MONUSCO. Ainsi, son souhait est de ramener rapidement la paix dans cette partie de la République démocratique du Congo.

Pour sa part, le général major Camille Bombele, coordonnateur des opérations conjointes FARDC-UPDF, a indiqué que cette réunion doit interpeller toutes les parties engagées dans ces opérations à prouver leur efficacité à l’attente de la population, celle de ramener la paix dans le territoire de Beni, l’unique mission qui leur a été confiée.

À l’issue de cette tripartite FARDC-UPDF-MONUSCO, un tableau cartographique a été dressé et confié à chaque partie, pour indiquer sa zone opérationnelle ainsi que ses missions.

Laisser un commentaire